Chalet en bois : Quel type de bois choisir pour le toit

Les toits en bois ont toujours possédé un charme provenant de leur apparence magistrale et luxueuse. Ils étaient choisis pour des siècles dans l’architecture. Le bois donc parait comme le meilleur choix à faire lors de la construction de la toiture d’un beau chalet sur le lac, tant qu’il garde un côté esthétique primordial. Mais plusieurs personnes évitent l’utilisation du bois car il demande beaucoup de maintenance et des entretiens continuels, surtout pour une région assez humide comme les bords des lacs. Dans cet article, on met l’accent sur le type de bois à choisir.

Le toit est l’élément le plus important dans un chalet. Le choix du bois est le mieux efficace, dans cette même perspective, tant qu’il fait face aux pluviométries et à l’humidité. Il est aussi considéré comme un excellent isolant thermique qui protège les habitants surtout du vent et du froid lors de la saison d’hiver glaciale. Reste à faire la sélection entre les types de bois déjà utilisés dans l’industrie des toits :

  • Le contre-plaqué :

 Il est composé de 3 couches minces de bois ou plus qui sont attachés avec de la colle à bois les unes aux autres. Plusieurs épaisseurs sont disponibles dans le marché. L’épaisseur est proportionnelle à la rigidité et son choix dépend : du climat de la région, de la pente du toit, et des dimensions de la planche. Le contre-plaqué est aussi facile à manipuler. L’installation se fait avec des vis. Le contre-plaqué est classé parmi les choix les plus efficaces puisqu’il est composé des feuilles minces de bois, ce qui lui donne une haute flexibilité et une bonne rigidité face au poids lourds par rapport aux panneaux à copeaux orientées. Voir Limousine Laval pour plus d’information.

  • Des panneaux à copeaux orientées :

 Inventé en Californie par Armin Elmendorf en 1963, le panneau à copeaux aussi appelé OSB (en anglais Oriented Strand Board) est une planche composée des couches et des brins de bois adhéré ensemble ce qui permet une bonne imperméabilité. Il est considéré comme le moins cher parmi les plaques utilisées dans l’industrie des toitures. Outre cela, il est assez léger donc facile à manipuler au moment d’installation et tout genre de chalet peut le supporter. Mais l’inconvénient qui empêche plusieurs personnes de le choisir pour leurs chalets c’est qu’il ne supporte pas une grande pression car il est composé des brins qui ne supportent pas des poids lourds.  

  • Des plaques de bois

Les plaques formées uniquement de bois normal (contrairement au contre-plaqué et au OSB). Elles sont assez solides, alors suffisamment efficaces pour prendre place dans la toiture. Elles se mettent adjacentes, fixées par des clous, l’une à côté de l’autre sur le même chevron, comme un puzzle.

Les incontournables pour un chalet

Que vous disposiez de clefs pour votre chalet personnel ou que vous raffoliez du style chalet, il serait bon de ne pas passer à côté de certains objets fonctionnels ainsi que décoratifs qui pourraient agrémenter les pièces et leur conférer un look ou une ambiance propice au sentiment d’évasion.

Voici quelques conseils, ou rappels pour certains, des incontournables pour un chalet ou un esprit chalet.

Ceux qui optent pour un chalet sont ceux qui ont un regard écologique en quelque sorte. Raison pour laquelle il serait bien de ne pas passer à côté d’une belle cheminée et qui serait l’objet central de votre pièce à vivre. Être en chalet c’est aussi favoriser ces petits moments conviviaux passés auprès du feu.

Un chalet en bois est synonyme de robustesse. Ce sentiment de solidité ne se limite pas aux structures ou à l’aspect extérieur, mais peut aussi être décliné en faisant pénétrer un maximum de boiserie possible. Table de salle à manger, porte-manteau, table basse, comptoir de cuisine, tout meuble soigneusement choisi et présentant un grain de bois contribuera grandement à accentuer ce sentiment d’être baigné de nature.

Le bois ne fait pas tout cependant ! Faites entrer également des pierreries ! De l’ardoise au mur ou comme surface de table basse, des pierres polies pour une salle de bain arborée de galets ramassés lors de vos dernières balades, tout ceci fera que votre espace respire le frais, l’authentique et surtout, l’unique !

Habillez vos meubles et vos pièces de textiles rappelant au maximum des toiles écrues, des fibres naturelles et des modifs d’antan. Évitez le côté trop luxueux qui ne rime pas souvent avec la simplicité recherchée dans des chalets. Permettez-vous tout de même quelques motifs, mais toujours sans aucune exagération. Pas de matière synthétique de préférence. Vos napperons faits en crochets ou tout ce qui serait à base de tricot trouveraient bien sa place dans un beau chalet.

Habillez également vos sols avec un tapis moelleux vous invitant à lire un livre à même le sol par exemple. Optez pour des rideaux occultant, car l’objectif est de faire toute pièce d’un chalet ou d’aspect chalet, quelque chose de relaxant.

Pensez intelligemment à vos sources de lumière. Que celles-ci soient tamisées et orientables. Évitez les pièces baignées de lumière. Le clair-obscur est idéal pour conserver cet esprit chalet. Par ailleurs, fuyez les ampoules de type « lumière du jour. » Fort heureusement, il existe des ampoules de type « lumière chaudes. » Rien de mieux pour ambiancer vos pièces.

Pour finir, comme touche finale, affirmez le côté écolo en n’hésitant pas à trouver une petite place pour du matériel ou tout objet déco qui proviendrait de la récup. De la vieille ferraille, une vieille lampe à huile, tout objet qu’on dirait qu’il n’appartient pas aux temps modernes trouveraient bien sa place dans un chalet. Par contre, évitez de surcharger vos espaces avec ces objets

avec tous ces petits conseils, il n’y a aucune raison qui ferait que l’ambiance chalet recherchée ne soit pas obtenue !

Chalets : Sécurité avant tout

Vous souhaitez être propriétaire de chalet pour sécuriser une retraite paisible loin du tintamarre des grandes villes ? Vous l’êtes peut-être déjà ? Dans ce cas, il serait intéressant pour vous de voir si votre bien ou future acquisition ne représente aucun danger et que votre investissement (comptez tout de même un minimum de 300 000 $) peut compter autant de belles années que possible après achat. Voici donc une liste de prérequis pour la sécurité de votre chalet

L’isolation :

Assurez-vous d’avoir des fenêtres et portes d’accès sur l’extérieur qui seraient parfaitement étanches et isolées pour rendre votre intérieur hermétiquement fermé. Cela évitera l’infiltration d’air froid par moment et même les risques de pénétrations d’eau au moment du dégel.

Les points chauds :

Si vous optez pour un chalet en bois, il convient d’être particulièrement attentif à tous les points chauds existants et qui pourraient occasionner des départs de feu. Les cheminées, la gazinière, la chaudière, l’électricité et autres points qui représentent certes un confort peuvent être aussi la cause de bien des dégâts. Investissez aussi dans des détecteurs appropriés si c’est possible.

Les points d’eau :

Difficile de passer du bon temps loin de tout dans son chalet sans disposer de l’eau courante. Pour cela, il convient de vérifier le bon fonctionnement de toute la tuyauterie, mais surtout, point que beaucoup tendent à négliger, la vidange des tuyaux et autres sanitaires (toilettes) et réservoirs. Avec le froid, vous risquerez des éclatements de tuyauterie et donc, beaucoup de dépenses inutiles.

L’humidité :

Si vous devez acheter, prenez soin de humer l’air ou toucher les parois des pièces. Soyez à l’affut de tout signe de moisissure ou d’excès d’humidité. Dans une certaine mesure, cela peut-être contré par des boules de naphtaline, mais dans d’autres cas, un déshumidificateur peut-être nécessaire.

Charpente du toit

Un point qui peut être vu comme un point de base sans doute, mais essentiel ! Prenez soin de voir comment la charpente du toit réagit en hiver ainsi qu’à l’accumulation de neige qu’il peut occasionner. Bien qu’il existe des normes pour cela, certains constructeurs ne les suivent pas à la lettre. Évitez donc un toit qui s’affaisse quand vous n’êtes pas présents, même quand vous serez là ! La solidité de la structure peut aussi jouer un très grand rôle sur ce point donc demandez à faire voir les plans par un ingénieur spécialisé en la matière.

Soyez bricolo :

Tout comme pour une maison, un chalet aura sans doute toujours besoin d’un minimum de maintenance. Il convient donc de s’intéresser au bricolage de base et aussi vous renseigner sur les endroits qui peuvent vous aider dans cette démarche. Nous pensons ici aux enseignes de bricolage, mais aussi des centres de premiers soins au cas où !

Vous voilà prévenu ! Posséder un chalet n’est pas tout à fait comme posséder une maison. Il convient donc d’avoir d’autres types de réflexes afin de pouvoir parer à toute situation.

L’origine des chalets

Que diriez-vous d’un petit cours de français aujourd’hui ? Si on devrait se pencher sur l’origine des chalets, cela commencerait déjà par l’étymologie du terme lui-même. Cela ne vient pas d’un mauvais jeu de mot impliquant des chats-laids mais remonte à des temps reculés ou nous nous demandons même si les jeux de mots existaient déjà.

Le terme Chalet nous vient de la Suisse ! En fait, plus précisément d’un mot d’origine suisse romand soit région totalement à l’ouest du pays des horlogers. Autrefois, aussi appelée Romandie, les habitants de cette partie du pays parlaient communément français. Pour faire le rapprochement avec le terme Chalet par contre, nous devons aller encore plus loin, soit, à une période préromane et s’apparentait au mot « CALA » voulant dire « Lieu Abrité »

 

Chalet est donc un dérivé d’un ancien dialecte parlé dans cette région centrale d’Europe autour des années 1300 ! Il est aussi l’un des rares mots qui passeraient directement d’une langue secondaire, soit un dialecte, et s’intègre directement dans la littérature et même la langue couramment parlée. Pour ce qui est des premières traces écrites de son adaptation et son adoption dans nos livres, il faudra remonter jusqu’en 1328 et ou le terme Chaletum ancien nom de la région de Vaud (suisse) ou encore Chaleis (Connu actuellement comme Valais depuis 1379). Nous noterons aussi Chaslet qui désignait la ville de Fribourg avant 1408

 

Autant dire que ce mot à beaucoup voyagé au fil des années et nous retrouverons aussi des termes similaires adoptées dans la langue allemande ainsi que dans l’anglais. Il faudra tout de même attendre les années 1700 pour que le terme Chalet soit officiellement intégré dans la langue française et vulgarisé aussi grâce à des écrits populaires dont certains de Jean-Jacques Rousseau en 1761. Si seul l’anglais a fait évoluer le terme CALA vers CHALETUM puis vers SHELTER (Consonances très proches), le terme Shelter lui désigne toujours très bien le sens primaire du terme CALA, soit « Lieux Abrité ».

 

Aujourd’hui, le chalet est perçu comme une résidence secondaire, limite perçue comme un symbole de richesse, il ne faut pas oublier que l’usage premier du mot chalet désignait une habitation primaire de montagne pour s’abriter. Les chalets d’antan servaient vraiment de points de ressourcement, de réconfort pour affronter les dures froideurs des régions montagneuses. Ces habitations servaient aussi de lieu de repos pour les fromagers qui pouvaient s’y reposer pendant la période de fabrication du fromage afin de ne pas être trop éloigné du bétail et des granges.

 

Gardant cela en tête, la prochaine fois que vous irez dans un chalet, rappelez-vous de toutes ces petites anecdotes qui vous aideront soit à apprécier pleinement le moment présent, faisant un avec l’histoire… ou tout simplement, jouer aux intellos pour épater votre entourage !

Le chalet en bois : Un rêve peut-être à portée de main ?

Le chalet en bois est souvent un synonyme de grand luxe et de moment d’exceptionnel ou on se retrouve coupé totalement de ses habitudes et de son univers de tous les jours afin de passer quelque temps au loin pour se ressourcer. Si pour beaucoup, aller dans un chalet est une expérience qu’ils souhaiteraient renouveler plus régulièrement, la disponibilité de ces lieux parfois peut compliquer les choses. Dans ce cas-là, pourquoi ne pas avoir son propre chalet en montage ?

“Couteux!” Vous me direz sans doute ! Alors la détrompez-vous, car le chalet pour particulier n’est pas un luxe à proprement dire si l’on part sur une conception basique. Bien évidemment, tout dépend d’à quel point vous souhaitez accessoiriser ce lieu, mais partant d’un concept basique et qui fait office de pied à terre, devenir propriétaire de chalet peut rapidement devenir une réalité et représente même un bel acte éco citoyen, car ce sont des constructions dites, de basses consommations. En effet, les constructions de ce type sont moins énergivores que des constructions classiques.

Comment réaliser une bonne affaire en matière d’achat de chalet ?

Très simple, mais cela demande un peu d’huile de coude : Monter son chalet soit même (enfin aidés de quelques bons amis, ça ira nettement plus vite !) Il existe diverses sociétés qui ont des offres de chalet à monter soi-même ! Ce type de construction sure et aux normes n’est pas aussi couteux que cela et peut même revenir moins cher qu’un chalet traditionnel monté par des professionnels.

Pour ce genre de construction, soyez rassurés ! Tout y est prévu allant d’une protection et traitement anti feu, étanchéité à l’eau et l’air maitrisé, dispositions prises pour toutes les canalisations d’eau et pour tout le réseau de câblage électrique ! Par contre, assurez-vous d’avoir parmi vous, quelqu’un sachant parfaitement lire un plan pour ne pas se retrouver avec de mauvaises surprises en cours de montage !

L’effort ce n’est pas pour vous… mais le réconfort oui !

Pas de problème non plus si vous êtes dans cette situation et faites appel à la société qui manufacture le chalet en kit : très souvent ils ont des formules qui comportent aussi le montage si nécessaire. Ces équipes d’experts pourront facilement monter votre chalet en moitié moins de temps que vous, mais forcément, cela représente un surcout à rajouter à la note finale.
Le chalet en bois est un investissement, mais les moments magiques que vous y passeraient suffiront à justifier les dépenses encourues pour son achat. À terme, sachez que posséder un chalet peut bien s’avérer être une valeur sure avec le temps, car il ne faut pas oublier que les chalets font partie des biens immobiliers prisés pour le cachet qu’ils offrent. Si posséder un chalet a donc fait partie de vos plus grandes ambitions, il convient de se poser un moment et réfléchir à cette éventualité, car de plus en plus, l’achat de chalet par des particuliers a tendance à se vulgariser.

Que manger cet hiver près du feu ?

 

Et si on commençait par préparer correctement son menu d’hiver afin d’éviter des déconvenues au moment de devoir tout empaqueter pour se diriger vers son chalet ?

Peu importe le nombre de jours que vous comptez faire loin de chez vous vers ce petit gite tout de bois vêtu et, ou crépitera un feu de bois toute la soirée, il convient de prendre ses dispositions afin de ne pas se retrouver à manger les mêmes plats que vous faites en temps normal chez vous.

www.public-domain-image.com (public domain image)

Poursuivez donc la féérie de vos vacances d’hiver jusqu’à vos papilles qui elles aussi aimeraient prendre des vacances. Attention, nous ne vous donnerons pas les recettes (pas le but ici), mais nous pouvons vous conseiller et vous proposer de bons petits plats simples à réaliser et qui se marieront très bien avec votre ambiance de vacance.

 

Nous commencerons cette expédition en parlant vous proposant un pot-au-feu. Certes c’est un grand classique, mais quoi de mieux que de redécouvrir le gout de ces aliments qui le composent ce plat avec leur charme naturel ! Après tout ne sommes-nous pas en pleine nature ?

 

Si par contre ces vacances se font en grand groupe, nous ne pourrons pas omettre de vous suggérer la fondue savoyarde. Ici, par contre, pour surprendre vos amis, optez pour une fondue de poireaux. Simple et peu couteuse, ce ne sera pas des saveurs que l’on retrouve le reste de l’année !

 

Oh, mais est-ce un chou-fleur que je vois passer ?

Profitez-en et lancez-vous dans un soufflé raclette au chou-fleur. Ce mariage improbable est tout à fait surprenant et simple à faire et le tout en moins d’une heure (vous pourrez ainsi profiter de votre longue journée au ski sans souci)

 

Par contre, à force de patauger dans la poudreuse et vite fait se réchauffer en face du feu, nul n’est à l’abri d’un coup de froid ! Ici encore, une petite soupe ou un potage aux légumes trouvera vite preneur.

 

Si vous souhaitez surprendre et enfin utiliser vos petites verrines achetées sur un coup de tête après une émission de télé-réalité façon cuisine, il vous reste encore l’option velouté de champignons, décoré subtilement de persil haché et le tout prêt en moins d’une heure !

 

Nous sommes bien d’accord, ce n’est pas très cossu tous ces repas et loin de nous l’envie de vous laisser sur votre faim ! Nous vous proposerons donc une tourte rapide avec des poireaux, de beaux morceaux de jambon et du fromage à souhait. Ici, nous vous recommandons vivement du fromage de chèvre !

 

Si par contre vous avez oublié vos œufs et que vous pensez avoir ruiné vos chances de faire un bon dessert, sachez que le pain d’épice peut tout aussi bien faire l’affaire. Ses saveurs relevées accompagneront alors vos boissons chaudes préférées.

 

Vous voilà armés de 7 bons petits plats faciles à réaliser et qui ne feront pas de mal à votre ligne, mais qui au contraire vous aidera à créer davantage de souvenirs autour de la cheminée !

Visite guidée des chalets à bord d’une limousine bus

Organiser une excursion en dehors de la ville demande un certain planning. Lorsqu’il est question de se déplacer en groupe, la nécessité d’une location de bus s’impose donc. Mais comment s’y prendre pour louer une limousine bus ? Vers quel type de compagnie se diriger ?

Pourquoi s’orienter vers une limousine ?

Une fête, quelle que soit, est un évènement important et qui nécessite à tous les coups une organisation spéciale. Que cela soit une fête d’anniversaire, un mariage ou une cérémonie, la fête se doit d’être unique et inoubliable. Et puisque cela représente un événement occasionnel, la location de voitures représente un excellent atout pour marquer l’instant en y invitant les personnes qui sont spéciales. Pourquoi pas une limo bus ?

En effet, une fête dans un chalet se déroule nécessairement en dehors de la ville. C’est donc un cadre idéal pour redécouvrir les lieux et célébrer l’évènement comme il se doit. Et pour se rendre dans un chalet en groupe, rien ne vaut le plaisir d’y aller à bord d’une limousine bus. Un véhicule qui, même si elle est réservé aux personnes fortunés peut servir de moyen de déplacement pour l’occasion. Une voiture de grand standing ferait donc l’affaire puisqu’il offre assez de place pour contenir au moins un groupe de 6 personnes selon sa capacité.

Vers qui s’orienter pour une limousine bus ?

Louer une limousine pour un tour au chalet afin d’y célébrer un événement spécial est une bonne chose. Mais pour ce faire, il faut se référer aux différentes compagnies pouvant vous assister pour une party bus et pour vous emmener faire des tours à travers la ville mais également pour vous ramener à votre lieu de départ.

En effet, aussi varié qu’elles soient, les limousines proposées en location se classent généralement en trois grandes catégories. Si la Mercedes Benz classe S peut contenir jusqu’à 3 personnes maximum, la Lincoln Wave et la Lincoln Kristal peuvent, quant à elle, contenir jusqu’à 8 personnes. Avec des équipements variant selon les types de voitures, mais également selon le type d’évènement pour lequel vous y avez recours, la location de cette voiture est une autre manière de vous marquer la célébration de votre événement. Puisque la location de la limo bus est sur une courte durée, elle vous offre l’occasion de célébrer un événement marquant tout en prenant soin de veiller sur celle-ci.

Pourquoi pas une limo bus pour célébrer une fête dans un chalet. C’est une opportunité pour marquer une fête et rendre l’évènement inoubliable. Opter donc pour une limo bus vous offre une multitude d’avantage, parmi lesquelles la flexibilité, le choix du véhicule et bien d’autres.

QUE FAUT-IL PORTER POUR FAIRE DU SKI ?

Sport d’hiver et discipline sportive, le ski est un vaste sport qui se scinde en plusieurs catégories. Toutefois, sa pratique requiert en générale, une certaine habileté et une bonne préparation physique. Cependant, on ne peut se lancer sur une piste de ski ou sur la neige avec une botte ou toutes autres chaussures ; il faut des matériels adaptés et une tenue convenable. Que faut-il donc porter pour faire le ski ?

Au cœur des accoutrements pour le ski

Débutants ou avertis du ski, tous ont besoin d’un équipement pour pratiquer ce sport. Ainsi, le premier équipement dans la liste s’avère être une protection contre le vent, le froid et donc un vêtement. Porter un vêtement pour faire le ski est très important, au-delà de son rôle protecteur, il permet de réguler la circulation sanguine en gardant au chaud le corps humain. Conçu avec des fibres synthétiques, les vêtements pour pratiquer le ski sont reconnus pour leur capacité de résorption de la sueur, véritable élément d’inconfort. Donc, l’accoutrement du ski est un élément important pour protéger le skieur et on peut compter au sein de celui-ci :

  • Les combinaisons (ou encore les salopettes), les pantalons du genre cuissard long
  • La veste de ski (également idéale pour les enfants),
  • Les gants,
  • Le bonnet
  • les manteaux légers…

Par ailleurs, il existe une variété d’articles variant selon la qualité et pouvant offrir une meilleure protection au cours de la pratique de ce sport.

Un tour vers les matériels de base : les skis, les fixations…

Elément fondamental pour pratique ce sport d’hiver, les skis sont composés de talons, de patin et des spatules. Par ailleurs, d’autres éléments fondamentaux permettent de renforcer la pratique de ce sport et s’inscrivent comme des matériels de première nécessité. Ainsi, nous pouvons citer :

Young woman in snow with ski gear

Young woman in snow with ski gear

  • Les fixations de skis : éléments importants du ski, les fixations permettent de relier le ski aux chaussures du skieur. Existant en plusieurs catégories, les fixations sont le plus souvent adaptées aux modèles de ski. Par ailleurs, la fixation se subdivise en deux parties : la fixation avant et la fixation arrière.
  • Les chaussures de ski : Pratiquer le ski avec une chaussure convenable est très important. Existant en plusieurs variétés, les chaussures de ski sont donc reliées au ski via la fixation de ski et permettent de fidéliser avec les mouvements du skieur.
  • Les bâtons de ski : ils permettent au ski de prendre appui lors des montées mais également lors des virages et garantissent une meilleure stabilité du mouvement. Ils existent aussi en plusieurs catégories.
  • La housse à ski : Pouvoir transporter ses skis vers la piste de démarrage sans avoir à les porter. Voilà le rôle de la housse à ski. C’est une sacoche qui permet de contenir vos skis.

La pratique du ski est très intéressante. Toutefois, il faut faire le choix de bons matériels, des équipements adaptés et surtout prendre soin de suivre les instructions lors de leur port. Par ailleurs, il est recommandé de recourir à un professionnel du domaine afin de se faire assister lors du port de certains équipements comme dans le cas des fixations.

Comment assurer l’étanchéité de sa toiture ?

Il est recommandé de bien assurer l’étanchéité de sa toiture en faisant appel à un Toiture Montreal, dans le souci d’éviter que l’air et l’eau ne s’infiltrent pour laisser place à d’autres dommages. Il résulte de ce fait, la multiplication des dégradations d’où l’utilisation de produits adéquats qui luttent efficacement contre le traitement et assure une bonne protection sans porter atteinte à une atmosphère saine de la maison. Mais au-delà de prendre en compte l’étanchéité d’une toiture, il revient de se poser la question : quel type d’étanchéité faut-il adopter ?

La bonne technique pour s’assurer d’une toiture étanche

L’assurance d’une toiture étanche repose sur plusieurs bases soit à l’air ou à l’eau mais dans l’un ou l’autre cas, il faut veiller à assurer une bonne circulation et une ventilation efficace de l’air suivant une attention particulièrement soignée et mise en œuvre jusqu’à la finition. Le risque de condensation est un facteur nuisible qui résulte d’une étanchéité négligée ou aussi les moisissures qui sont issues de la dégradation des bâtiments et qui sont souvent désagréables pour ceux qui l’habitent.

L’étanchéité d’une toiture est un élément très délicat qu’il ne faut surtout pas négliger, et en aucun cas, au risque de voir son habitation se dégrader et être exposé aux risques de dégradation des objets qui sont à l’intérieur. Il est alors plus important de s’interroger sur quel type d’étanchéité choisir tout en cherchant celle pouvant garantir une durée de vie optimale à l’ensemble et combattre l’humidité des murs et les tâches de moisissures ou de champignons.

Il est très utile de choisir un revêtement d’étanchéité qui puisse répondre aux exigences de l’habitation, autrement dit, il faut d’abord tenir compte du type de toiture et ensuite du type de couverture à cause de la pluralité des types de revêtement d’étanchéité. Ceci nécessite forcément l’aide d’un spécialiste dans le domaine de la construction en ce sens que, l’étanchéité d’une toiture est un aspect primordial destiné à assurer la protection des habitations contre les fuites d’eau et d’autres nombreux problèmes liés à une mauvaise étanchéité.

Pourquoi pas l’étanchéité à air ?

Ici, l’isolation peut se faire à l’intérieur tout comme à l’extérieur, mais dans le premier cas, l’isolant assure une isolation quasi-complète et continue étanche à l’air tout en offrant plusieurs avantages. Dans le second cas, l’isolation peut se faire par l’extérieur et obéir à deux procédés : celle du panneau sandwish et celle du sarking.

La technique du panneau sandwish isolant consiste à poser l’isolant du côté extérieur à la charpente. C’est un système qui protège la charpente intérieure et la laisse apparente. En ce qui concerne la technique du sarking, on peut retenir qu’elle consiste à installer l’isolant entre la charpente et la couverture par couche successives à l’extérieur.

Étanchéité à l’eau

Elle se fait habituellement pour assurer un bon écoulement de l’eau en cas de pluie par l’utilisation de tuiles posées par triples de recouvrement ou encore par les tuiles à emboîtement ou mécaniques. Ici, les tuiles s’emboîtent les unes dans les autres suivant un système de rainures moulées latérales et transversales. L’idéal est de concevoir une meilleure stabilité en réalisant une toiture plus économique.

Au total, il est important de bien choisir l’étanchéité de sa toiture pour assurer à une maison une bonne résistance. Mais pour le faire, il convient de faire appel à un professionnel du métier.

1 2