L’origine des chalets

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Que diriez-vous d’un petit cours de français aujourd’hui ? Si on devrait se pencher sur l’origine des chalets, cela commencerait déjà par l’étymologie du terme lui-même. Cela ne vient pas d’un mauvais jeu de mot impliquant des chats-laids mais remonte à des temps reculés ou nous nous demandons même si les jeux de mots existaient déjà.

Le terme Chalet nous vient de la Suisse ! En fait, plus précisément d’un mot d’origine suisse romand soit région totalement à l’ouest du pays des horlogers. Autrefois, aussi appelée Romandie, les habitants de cette partie du pays parlaient communément français. Pour faire le rapprochement avec le terme Chalet par contre, nous devons aller encore plus loin, soit, à une période préromane et s’apparentait au mot « CALA » voulant dire « Lieu Abrité »

 

Chalet est donc un dérivé d’un ancien dialecte parlé dans cette région centrale d’Europe autour des années 1300 ! Il est aussi l’un des rares mots qui passeraient directement d’une langue secondaire, soit un dialecte, et s’intègre directement dans la littérature et même la langue couramment parlée. Pour ce qui est des premières traces écrites de son adaptation et son adoption dans nos livres, il faudra remonter jusqu’en 1328 et ou le terme Chaletum ancien nom de la région de Vaud (suisse) ou encore Chaleis (Connu actuellement comme Valais depuis 1379). Nous noterons aussi Chaslet qui désignait la ville de Fribourg avant 1408

 

Autant dire que ce mot à beaucoup voyagé au fil des années et nous retrouverons aussi des termes similaires adoptées dans la langue allemande ainsi que dans l’anglais. Il faudra tout de même attendre les années 1700 pour que le terme Chalet soit officiellement intégré dans la langue française et vulgarisé aussi grâce à des écrits populaires dont certains de Jean-Jacques Rousseau en 1761. Si seul l’anglais a fait évoluer le terme CALA vers CHALETUM puis vers SHELTER (Consonances très proches), le terme Shelter lui désigne toujours très bien le sens primaire du terme CALA, soit « Lieux Abrité ».

 

Aujourd’hui, le chalet est perçu comme une résidence secondaire, limite perçue comme un symbole de richesse, il ne faut pas oublier que l’usage premier du mot chalet désignait une habitation primaire de montagne pour s’abriter. Les chalets d’antan servaient vraiment de points de ressourcement, de réconfort pour affronter les dures froideurs des régions montagneuses. Ces habitations servaient aussi de lieu de repos pour les fromagers qui pouvaient s’y reposer pendant la période de fabrication du fromage afin de ne pas être trop éloigné du bétail et des granges.

 

Gardant cela en tête, la prochaine fois que vous irez dans un chalet, rappelez-vous de toutes ces petites anecdotes qui vous aideront soit à apprécier pleinement le moment présent, faisant un avec l’histoire… ou tout simplement, jouer aux intellos pour épater votre entourage !