Chalets : Sécurité avant tout

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Vous souhaitez être propriétaire de chalet pour sécuriser une retraite paisible loin du tintamarre des grandes villes ? Vous l’êtes peut-être déjà ? Dans ce cas, il serait intéressant pour vous de voir si votre bien ou future acquisition ne représente aucun danger et que votre investissement (comptez tout de même un minimum de 300 000 $) peut compter autant de belles années que possible après achat. Voici donc une liste de prérequis pour la sécurité de votre chalet

L’isolation :

Assurez-vous d’avoir des fenêtres et portes d’accès sur l’extérieur qui seraient parfaitement étanches et isolées pour rendre votre intérieur hermétiquement fermé. Cela évitera l’infiltration d’air froid par moment et même les risques de pénétrations d’eau au moment du dégel.

Les points chauds :

Si vous optez pour un chalet en bois, il convient d’être particulièrement attentif à tous les points chauds existants et qui pourraient occasionner des départs de feu. Les cheminées, la gazinière, la chaudière, l’électricité et autres points qui représentent certes un confort peuvent être aussi la cause de bien des dégâts. Investissez aussi dans des détecteurs appropriés si c’est possible.

Les points d’eau :

Difficile de passer du bon temps loin de tout dans son chalet sans disposer de l’eau courante. Pour cela, il convient de vérifier le bon fonctionnement de toute la tuyauterie, mais surtout, point que beaucoup tendent à négliger, la vidange des tuyaux et autres sanitaires (toilettes) et réservoirs. Avec le froid, vous risquerez des éclatements de tuyauterie et donc, beaucoup de dépenses inutiles.

L’humidité :

Si vous devez acheter, prenez soin de humer l’air ou toucher les parois des pièces. Soyez à l’affut de tout signe de moisissure ou d’excès d’humidité. Dans une certaine mesure, cela peut-être contré par des boules de naphtaline, mais dans d’autres cas, un déshumidificateur peut-être nécessaire.

Charpente du toit

Un point qui peut être vu comme un point de base sans doute, mais essentiel ! Prenez soin de voir comment la charpente du toit réagit en hiver ainsi qu’à l’accumulation de neige qu’il peut occasionner. Bien qu’il existe des normes pour cela, certains constructeurs ne les suivent pas à la lettre. Évitez donc un toit qui s’affaisse quand vous n’êtes pas présents, même quand vous serez là ! La solidité de la structure peut aussi jouer un très grand rôle sur ce point donc demandez à faire voir les plans par un ingénieur spécialisé en la matière.

Soyez bricolo :

Tout comme pour une maison, un chalet aura sans doute toujours besoin d’un minimum de maintenance. Il convient donc de s’intéresser au bricolage de base et aussi vous renseigner sur les endroits qui peuvent vous aider dans cette démarche. Nous pensons ici aux enseignes de bricolage, mais aussi des centres de premiers soins au cas où !

Vous voilà prévenu ! Posséder un chalet n’est pas tout à fait comme posséder une maison. Il convient donc d’avoir d’autres types de réflexes afin de pouvoir parer à toute situation.